Bukavu : Me Déodatte Bisomerine entend initier un édit sur l’assainissement de Bukavu

Maitre Déodatte Bisomerine a vécu dans la ville de Bukavu. En tant que candidate à la députation provinciale dans la circonscription électorale de Bukavu, l’avocate de formation rêve de voir Bukavu devenir la verte à travers des édits qu’elle pourrait initier à l’assemblée provinciale une fois élue le 20 décembre prochain.  

De par son engagement à contribuer à un développement plus durable, maitre Déodatte agit pour atteindre certains objectifs de développement durable. Elle pense qu’à travers sa présence à l’hémicycle provincial, elle pourrait initier des édits qui renforcent la promotion de la gestion durable de l’environnement.

Elle voudrait réduire si pas mettre un terme à l’insalubrité, restaurer les espaces dégradées, et accroître considérablement la propreté au niveau urbain.

Afin d’agir pour atteindre cet objectif, elle a décidé de se porter candidate à la députation provinciale de la circonscription électorale de Bukavu. « Je voudrais préserver la biodiversité et améliorer les conditions de vie des populations locales à travers des lois justes qui profitent à tous et toutes.

Bisomerine est consciente de la dégradation de l’environnement à Bukavu. C’est pour cette raison qu’elle est engagée dans des plaidoyers pour la restauration d’un environnement sain dans la capitale touristique de la province du Sud-Kivu.

Des travaux communautaires dits « salongo » ont été effectués le samedi dernier en vue de la restauration et de la conservation des écosystèmes. Plusieurs jeunes soucieux l’accompagnent. C’est l’exemple de ceux de l’avenue Bourguignon au quartier Ndendere dans la commune d’Ibanda,

Me Déodatte a prêché par l’exemple en retroussant les manches pour effectuer le Salongo. « Ces actions sociales s’inscrivent dans le cadre de montrer un modèle à la jeunesse, l’avenir du pays », considère ce cadre du regroupement politique ‘’Action pour la Cause Fédératrice’’.

L’action posée est d’inciter les jeunes à la culture d’assainissement. Le but est de contribuer aux efforts fournis dans la lutte contre l’insalubrité dans certains coins de la ville de Bukavu par les autorités municipales et urbaines.

Après le quartier Ndendere, cette actrice de développement promet de poursuivre ces activités dans d’autres agglomérations de la ville pour encourager des jeunes, des cadres de base et autres leaders communautaires à devoir se prendre en charge car personne ne le fera à leur place.

  • Angel Nsimire

Benjamin WATCHDOG

Learn More →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *