RDC : L’absence de feu Kasonga Tshilunde, un manque-à-gagner à l’UNPC

Depuis la disparition du Président national de l’Union Nationale de la Presse du Congo, l’organisation qui regroupe les professionnels et organisations des médias continue de connaitre plusieurs problèmes. C’est ce que pensent certains professionnels de médias en RDC.

Les difficultés de l’UNPC nécessitent une solution adéquate et pérenne en vue de lui permettre de jouer pleinement son rôle d’autorité d’autorégulation des professionnels des médias en République Démocratique du Congo.

Ce, conformément à l’ordonnance-loi 81-012 du 02 avril 1981 portant statut des journalistes œuvrant en République démocratique du Congo.

« Il s’avère judicieux de revisiter les différents textes régissant l’UNPC conformément aux recommandations des Etats Généraux de la communication et Médias tenus en janvier 2022 », note Pierre-Sosthène Kambidi, conseiller au sein du comité directeur de l’Union.

Feu Kasonga Tshilunde, tu nous manque beaucoup !

C’est ainsi qu’en sa qualité d’organe de décision, le Comité Directeur tient à tenir une réunion stratégique pour résoudre certains problèmes qui nuisent à son bon fonctionnement dans la perspective de l’organisation du Congrès extraordinaire destinée à ouvrir la voie à des nouvelles bases.

Lors de ces assises, une commission indépendante sera mise en place avec pour mission de revisiter et de faire des propositions des différents textes normatifs de l’UNPC et ainsi définir le profil des animateurs de cette organisation.

« Pour capitaliser l’idée de sauver l’UNPC, 9 experts seront recrutés. Ils travailleront en commission indépendante dans l’objectif de trouver des solutions idoines pour la bonne orientation des actions de l’organisation », dévoile Gaby Kuba, président de l’organe fédérateur des journalistes en RDC.

L’UNPC sollicite l’appui financier d’Internews et autres partenaires techniques et financiers pour la concrétisation et la matérialisation de cette activité.

  • Ben Mugisho

Benjamin WATCHDOG

Learn More →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *