Bukavu : Dix ans d’amour, de paix et d’union à la paroisse de Buholo

Buholo, un nom qui résonne comme une promesse, une invitation à la sérénité. En effet, dans sa langue natale, Buholo signifie « amani« , la paix. Une paix qui n’est pas seulement l’absence de conflit, mais une paix active, celle qui se construit jour après jour, par des gestes d’amour et d’union.

Depuis dix ans déjà, la paroisse de Buholo s’érige comme un havre de paix au cœur de la communauté. Dix années de foi, d’engagement et de persévérance, sous la protection bienveillante de la Sainte Trinité, saint patron de la paroisse.

Un regard vers le passé, un élan vers l’avenir

Ce jubilé est l’occasion d’un regard introspectif, d’une analyse du chemin parcouru et des défis à venir. La paroisse, telle un roc solide, se dresse fièrement, témoignant de la foi et de la résilience de ses fidèles. Mais c’est aussi un moment pour tourner le regard vers l’avenir, avec l’espoir et la détermination d’aller toujours plus loin.

Duc in altum : Ramez vers le large !

C’est avec ces paroles du Christ que l’abbé Jean-Pierre Muhingisa, curé de la paroisse Saint François-Xavier de Kadutu invite les fidèles à ne pas s’endormir sur leurs lauriers, mais à poursuivre leur navigation sur la mer de la foi, avec pour boussole l’amour et la paix. Selon l’abbé Muhingisa, Buholo est un cœur battant à l’unisson.

A en croire l’abbé Jean-Pierre, Buholo, c’est bien plus qu’une simple paroisse, c’est une famille unie par des valeurs communes : l’amour, la paix et l’union. C’est un cœur qui bat à l’unisson, un cœur nourri par l’Eucharistie et illuminé par la lumière du Saint Sacrement de Baptême.

A l’image du Dismas sur la Croix, les fidèles de Buholo sont appelés à être des apôtres de l’amour et du pardon. Se souvenir que l’amour véritable n’est pas exempt d’épreuves, mais qu’il trouve sa force dans le sacrifice et la compassion car la Sainte Trinité est une source d’inspiration.

Pour lui, le mystère de la Sainte Trinité, tel qu’expliqué par Emmanuel Kant, nous éclaire sur la nature de l’amour. Le Père, le Fils et le Saint-Esprit, unis dans un lien indéfectible, symbolisent l’amour parfait, l’aimant, l’aimé et l’amour qui les unit.

En conclusion, l’abbé Muhingisa lance un appel vibrant aux fidèles de Buholo : demeurer des artisans de paix, des porteurs d’amour et d’unité. Que l’amour du Christ soit leur guide et leur inspiration, et que la paroisse continue à prospérer pour les années à venir.

Dix ans après son érection canonique, la paroisse de Buholo brille comme un phare d’espoir. « C’est un modèle de foi, d’amour et de persévérance, qui inspire et encourage les communautés du monde entier », a déclaré Egide Kitumaini, responsable de la pastorale des Papas, finissant son mandat d’ici fin juillet. Puisse son message de paix et d’union résonner encore longtemps, pour le bien de tous a-t-il dit après la célébration eucharistique à laquelle 6 prêtres ont pris part.

  • Ben Mugisho

Benjamin WATCHDOG

Learn More →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *