Sud-Kivu : Un front commun pour une transition post-MONUSCO apaisée et prospère

Le Sud-Kivu se tourne vers un avenir prometteur, uni dans son engagement à réussir la transition post-MONUSCO. Ce lundi 27 mai 2024, à Bukavu, le Groupe de Coordination des Partenaires (GCP) et le Gouvernement provincial du Sud-Kivu ont scellé une alliance déterminante lors d’une séance de travail stratégique.

Cette rencontre a réuni une vingtaine de partenaires techniques et financiers, aux côtés des autorités provinciales, dans la salle de l’Institut National des Statistiques (INS). Parmi les participants figuraient notamment des représentants des agences des Nations Unies et des coopérations bilatérales, dont la Directrice Pays de la Direction du Développement et de la Coopération Suisse (DDC), Madame Denise Luthi Crisan.

Sous la houlette de Monsieur Bruno Lemarquis, Coordonnateur du groupe Résident du système des Nations Unies et coprésident du GCP, les discussions ont porté sur l’élaboration de programmes concrets, soutenus par la Suisse et les Pays-Bas, pour relever les défis post-MONUSCO.

L’équipe intégrée de transition, dirigée par le Gouverneur de Province ad intérim Marc Malago Kashekere, a présenté sa feuille de route, fruit d’une analyse approfondie des besoins et des priorités du Sud-Kivu. Ce document crucial servira de cadre pour les actions futures et permettra d’orienter les investissements des partenaires.

Les échanges ont également mis en lumière les immenses potentialités et opportunités dont regorge la province. L’objectif est de contribuer à changer le narratif sur la République Démocratique du Congo et de mettre en avant les atouts considérables du Sud-Kivu.

Le Gouverneur intérimaire Marc Malago Kashekere a exprimé sa profonde gratitude envers le GCP pour son engagement envers le développement de la province. Il a réaffirmé sa détermination à collaborer étroitement avec le gouvernement central, les partenaires internationaux et la société civile pour combler le vide laissé par la MONUSCO et garantir une transition réussie.

La présence des membres du conseil provincial de sécurité aux côtés des autorités provinciales témoigne de l’importance accordée à cette transition par les institutions congolaises. La mobilisation de tous les acteurs clés est essentielle pour assurer un processus inclusif et durable.

Les leçons tirées de cette expérience au Sud-Kivu serviront de précieux atouts pour les prochaines phases transitoires au Nord-Kivu et en Ituri. La collaboration étroite entre le gouvernement provincial et ses partenaires internationaux est un gage de réussite pour la transition post-MONUSCO et la construction d’un avenir meilleur pour le Sud-Kivu.

Cette rencontre marque un tournant décisif dans le processus de transition du Sud-Kivu. L’alliance entre le GCP et le Gouvernement provincial démontre une volonté commune de relever les défis et de saisir les opportunités qui se présentent.

Le Sud-Kivu se prépare à écrire un nouveau chapitre de son histoire, un chapitre empreint de paix, de développement et de prospérité. Avec le soutien de ses partenaires internationaux et la mobilisation de ses forces vives, la province est prête à relever ce défi et à construire un avenir meilleur pour tous ses habitants.

  • La rédaction

Benjamin WATCHDOG

Learn More →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *