Bukavu : 2006, 2011 2018 : nous avons mal voté (JC Kijana)

Les citoyens congolais doivent voter pour le renouvellement de la classe politique. Jean Chrysostome Kijana, candidat à la députation nationale dans circonscription de Bukavu le dit à Bukavu ce 6 décembre 2023 pendant sa campagne électorale, à moins de deux semaines de la fin de la campagne électorale.

Les élections législatives et provinciales se tiendront le 20 décembre prochain en République démocratique du Congo. À l’approche de ce scrutin crucial, un appel au changement se fait entendre de plus en plus fort.

Dans un article publié sur les réseaux sociaux, un groupe de citoyens congolais dénonce le mode de scrutin actuel, qui conduit à l’élection de députés et de ministres non qualifiés et corrompus.

« En 2006, 2011 et 2018, nous avons mal voté », publie Kijana. « Nous avons voté pour l’argent, la tribu, la colline ou la beauté. Et trois expériences plus tard, nous voulons encore une fois commettre la même erreur ».

Jean Kijana appelle les citoyens congolais à voter pour le renouvellement de la classe politique. « Nous ne voulons plus de ces politiciens qui ne pensent qu’à leur propre enrichissement », déclare-t-il en souhaitant qu’il y at cette fois des hommes et des femmes de valeur, qui se soucient de l’avenir de notre pays.

Le candidat numéro 149 propose de voter pour lui aux élections législatives dans la ville de Bukavu.

« Certes, je n’ai pas construit d’escaliers bidons ni de stades ou de marchés », reconnaît Chrysostome mais au moins, les gens l’ont vu à l’œuvre ces quinze dernières années à Bukavu et en RDC.

Son engagement citoyen n’est plus à démontrer. Le numéro 149 se distingue par son engagement en faveur des droits de l’homme, de la justice sociale et de la lutte contre la corruption.

« Mutupe mandat na hatuta wa décevoir », demande-t-il. Chers compatriotes, il est temps de mettre tous ces égoïstes au garage. Une mutation générationnelle de notre classe politique s’impose.

  • Eco-Kilo

Benjamin WATCHDOG

Learn More →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *