Bukavu : Sam Tshibangu balise le chemin de Félix au Sud-Kivu

Jean était un membre dirigeant des premiers douze apôtres de Jésus, quelqu’un qui avait une relation personnelle et proche avec le Sauveur, et qui a rempli des rôles importants de témoin, de dirigeant de l’Église et de révélateur. C’est dans cet anecdote que Sam Tshibangu place l’objet de son séjour à Bukavu.

A en croire ce proche du chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi, c’est la dernière ligne droite vers les élections générales du 20 décembre prochain. Tshibangu collabore étroitement avec la bourgmestre-adjointe de la commune d’Ibanda.

Chemin faisant, Furaha Toto Safari lui a réservé un accueil digne dans la capitale touristique du Sud-Kivu. Accompagné des motocyclistes, leurs épouses ainsi que des femmes des militaires, Sam Tshibangu déclare qu’il est porteur des réponses aux besoins et questions qui lui étaient posées lors d’une campagne de sensibilisation de la jeunesse axée sur la promotion de l’entrepreneuriat tenue à Bukavu.

La campagne électorale pour les candidats à la présidentielle, mais aussi aux élections législatives et provinciales a commencé ce dimanche. Près de 70 000 candidatures sont en lice pour ces trois scrutins. Ils ne sont que 26 pour la présidentielle.

Et le dimanche dernier, c’est le président Félix Tshisekedi, qui brigue un second mandat, qui a donné le coup d’envoi de sa campagne. Tshibangu et Toto donnent à leur tour le ton au Sud-Kivu à l’instar d’un premier meeting réussi pour le candidat Félix Tshisekedi au stade des Martyrs, le plus grand de Kinshasa comportant 80 000 places, qui était plein de sympathisants, de militants de son parti l’UDPS, mais aussi des autres formations politiques qui composent la plateforme qui soutient sa candidature, à savoir l’Union sacré pour la nation.

Pendant son discours, le président s’en est pris à ses adversaires : « Les autres candidats vont raconter des histoires parce que parmi eux, il y en a qui ont été au pouvoir et qui n’ont rien fait. Ils n’ont construit aucune route, aucun hôpital, aucune école. N’écoutez pas ces mensonges. Ils sont destinés à prendre le pays et pour le vendre aux étrangers. »

Pour certains candidats, battre la campagne en RDC est un véritable défi. Ils ont un mois pour parcourir plus de 2,3 millions de kilomètres carrés.

« Tous les moyens sont bons pour convaincre les électeurs », a dit la candidate Furaha Toto, ajoutant qu’il le faut conséquemment. « La qualité de cette campagne dépendra la mobilisation le jour du vote », a-t-elle déclarée.

  • Angel Nsimire

Benjamin WATCHDOG

Learn More →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *