Kabare : HarvestPlus remet une gamme de semences aux multiplicateurs agricoles

12 multiplicateurs agricoles, parmi eux des femmes reçoivent des semences de la part de HarvestPlus. La donation a lieu ce vendredi 8 septembre 2023 au terrain de Chagala. Il est situé vers Inera Mulungu dans le groupement de Miti en territoire de Kabare.

C’est devant plusieurs invités que la cérémonie de remise se déroule. La gamme de semences est composée des maniocs à chair jaune, des patates douces à chair orange, des haricots et du maïs bio fortifiés.

La remise des grains, boutures et tubercules intervient dans le cadre du programme multisectoriel de nutrition et de la santé PMNS. C’est un vaste programme du gouvernement de la République Démocratique du Congo.

Le responsable du PMNS au Sud-Kivu indique que l’objectif de cette démarche est d’accroitre les interventions des nutritions spécifiques et sensibles. Le représentant du coordonnateur national de l’unité de gestion et de production de semences démontre que le projet vise essentiellement les enfants dont l’âge varie entre 0 et 23 mois, les femmes enceintes et celles allaitantes.

« Pour lutter contre cette malnutrition chronique, il est impérieux que tout le monde s’implique », martèle-t-il en se joignant aux propos de madame Lilas Misenga qui, elle, confirme qu’il existe des interventions directes et indirectes. Les interventions directes concernent des personnes elles-mêmes. C’est-à-dire le premier jour de la vie de l’enfant. Par exemple, quand on est enceinte, on doit bien se nourrir de la conception jusqu’à l’accouchement.

La bio fortification est une intervention indirecte. « Si on met les deux interventions ensemble, on peut lutter contre la malnutrition ». Dans le haricot on a le fer et le zinc. La vitamine A se retrouve dans le maïs et le manioc, …

L’un des agris multiplicateurs pense qu’ils ont un grand rôle à jouer. Alphonse Bisusa indique qu’ils constituent le couroi de transmissions. Il demande aux agricultures qui viendront puiser les semences auprès d’eux de s’impliquer en suivant les normes et techniques agricoles ceci pour ne pas rater les micros nutriments que contiennent ces semences.

Ce programme est géré par UGPSS, HarvestPlus pour l’accompagnement dans les cultures bios fortifiées, L’Inera pour production des semences de base, le service national de vulgarisation et certaines écoles techniques du territoire de Kabare. Il est exécuté dans quatre provinces notamment le Kasaï centrale, le Kasaï, le Kwilu et le Sud Kivu.

  • Angel Nsimire

Benjamin WATCHDOG

Learn More →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *