RDC : Les cris des survivants entendus ou non ?

Sont concernés tous les actes causant un préjudice ou des souffrances physiques, psychologiques ou sexuelles, la menace de tels actes, la contrainte et d’autres privations de liberté, que ce soit dans la sphère publique ou dans la sphère privée. La première Dame de la RDC félicite le gouvernement de la république d’avoir pris en compte les désidératas de cette catégorie de personnes.

Denise Nyakeru est très heureuse pour cette nouvelle étape franchie dans la concrétisation par le gouvernement de ce qui, hier encore, était un cri de cœur des survivant.e.s qu’elle a pu faire entendre à qui de droit.

Elle remercie personnellement le Président de la République, Chef de l’Etat, d’avoir nommé des survivantes parmi les animateurs. Par cette inclusivité, les survivant.e.s continueront de faire entendre leurs voix et de participer activement au processus de réparation car rien ne peut se faire sans elles.

A l’équipe du Fonds National de Réparations des Victimes des violences sexuelles et crimes contre l’humanité (FONAREV), Elle souhaite un fructueux mandat.

  • Ben Mugisho

Benjamin WATCHDOG

Learn More →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *