Kabare : La route Miti-Tshivanga toujours impraticable

La route Miti-Tshivanga reste toujours impraticable lorsqu’il pleut. Certains usagers de la route nationale numéro 3 s’indignent de l’impraticabilité de cette dernière. Pendant cette période pluvieuse ce tronçon routier laisse largement à désirer.

Certains utilisateurs de cette route qualifient de chimérique, le projet de réhabilitation de cette infrastructure. Il a été lancé la fois dernière par le gouverneur déchu Théo Ngwabije. C’était en présence de Cosmos Bishisha, ministre provincial honoraire de la santé et natif de Bitale.

Une course à moto se négocie actuellement à 6000 francs congolais entre Miti et Tshivanga dont la distance est d’environ 7 kilomètres. Cette chaussée non entretenue et glissante pousse certains motocyclistes à hausser le prix d’une course.

Des engins roulant qui fréquentent la route Miti-Hombo en passant par Bunyakiri connaissent le calvaire. Cette situation impacte sur la fixation du prix de transport. Ce qui fait également que le prix de certains produits vivriers soit revu à la hausse.

Les usagers demandent aux autorités locales de pratiquer régulièrement les travaux communautaires pour canaliser les eaux de pluie. Des ruisseaux non canalisés ne cessent de démolir certaines parties de cette RN3. Ils pensent que le projet lancé dernièrement et dont l’OVD devrait mettre en œuvre reste utopique.

Certains acteurs de la société civile du groupement de Miti en territoire de Kabare demandent au service concerné de s’impliquer pour faciliter le début des travaux sur ce tronçon qui mène également vers le Parc National de Kahuzi-Biega, site du patrimoine Mondial.

  • Don Mutabazi

Benjamin WATCHDOG

Learn More →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *