Sud-Kivu : Les défenseurs des droits humains attaqués à l’aube des élections

27 nouveaux cas liés aux violations et abus contre les défenseurs des droits humains, journalistes et medias en RDC sont répertoriés. Ces statistiques sont rendues publiques par Partenariat pour la Protection Intégré, PPI.

Ces cas listés sur toute l’étendue de la RDC pour le mois de décembre 2022 sont divulgués par l’organisation Partenariat pour la Protections Intégré, PPI.

Ceci est contenu dans un feuillet de monitoring des violations et abus contre les défenseurs de droits humains. Ce feuillet publie les données similaires au mois de décembre 2022. Elles sont publiées lundi, 16 janvier 2023.

Des statistiques qui fâchent dans l’Est de la RDC

7 journalistes en pleine couverture médiatique dans la ville Goma sont arrêtés par la police. La situation arrive lors d’une manifestation contre l’agression de la RDC par le M23 appuyé par le Rwanda.

1 acteur de la société civile tué par les présumés ADF dans le territoire d’Irumu, en province d’Ituri.

Par ailleurs, dans la ville de Bukavu, le président de la société civile et 3 autres acteurs sont sous menaces. Selon la substance du feuillet, ces acteurs sociaux sont sous pression depuis la déclaration suspendant toute collaboration entre la structure citoyenne et le gouvernement.

Le Partenariat pour la Protection Intégré condamne ces violations et abus à l’égard des défenseurs des droits humains. Cette organisation demande au gouvernement congolais de tout mettre en œuvre pour un retour effectif de la paix dans les provinces sous ‘’état de siège’’. PPI sollicite que la rébellion du M23 soit mise hors d’état de nuire.

  • Avec Perrive Namuli

Benjamin WATCHDOG

Learn More →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *