Bukavu : Des toilettes sûres d’ici à 2030 pour les habitants de Panzi et Keredi

Cette année, la Journée mondiale des toilettes met en lumière l’impact de la crise de l’assainissement sur les eaux souterraines. Cette situation des eaux souterraines est perceptible dans le quartier Panzi et l’avenue Keredi au quartier Nyalukemba. La population s’approvisionne de l’eau dans les ‘’Bizola’’, à leur risque et péril.

Cette Journée, célébrée tous les ans depuis 2013. Elle rappelle que dans le monde, 3,6 milliards de personnes vivent encore dans de mauvaises situations d’assainissement. Cela dégrade leur santé et polluent leur environnement. Elle nous rappelle également qu’il nous faut résoudre cette crise pour atteindre l’objectif de développement durable n°6 : assainissement et eau potable pour tous d’ici à 2030.

« Lorsque les systèmes d’assainissement sont inadaptés, les déchets humains sont répandus dans les rivières, les lacs et les sols, polluant les ressources en eau qui se trouvent sous nos pieds », indiquent certains agents du service de l’assainissement à la mairie de Bukavu.

D’une part parce qu’il se déroule sous terre. D’autre part parce qu’il touche en premier lieu les communautés les plus pauvres et les plus marginalisées.

« Les eaux souterraines constituent notre source d’eau douce la plus abondante », affirme un expert de Mercy Corps ajoutant qu’elles alimentent nos systèmes de distribution en eau potable et d’assainissement.

Il indique qu’elles sont utilisées dans les domaines agricole et industriel, et ont un rôle à jouer dans les écosystèmes dans d’autres pays. Avec l’aggravation des changements climatiques et l’augmentation de la population, les eaux souterraines sont essentielles pour notre survie.

Le message principal de la campagne 2022 est qu’un système d’assainissement géré en toute sécurité évite que les eaux souterraines ne soient polluées par les déchets humains. En adoptant l’objectif de développement durable n°6.2, les pays du monde entier se sont engagés à garantir un accès universel à des toilettes sûres d’ici à 2030. Cela signifie que chacun doit pouvoir accéder à des toilettes reliées à un système d’assainissement qui élimine et traite efficacement les déchets humains. Malheureusement, nous sommes encore très loin d’atteindre cet objectif à Keredi et une partie du quartier Panzi.

  • Angel Nsimire

Benjamin WATCHDOG

Learn More →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *