Sud-Kivu : Les humanitaires en difficultés dues à l’impraticabilité des routes sur la RN2

L’état de la route Bukavu-Goma laisse largement à désirer. Le tronçon Nyabibwe-Nyamasasa se degrade davantage. Cette situation ne permet pas aux humanitaires d’intervenir efficacement aux vrais besoins en faveur de la communauté.

Cette considération est de la société civile locale. Elle fait siennes les préoccupations des organisations humanitaires qui interviennent dans la zone de santé de Minova.

Des centaines de véhicules sont bloqués au niveau de la route dit ‘’chez les français’’.

« Depuis plus d’une semaine, la route est bloquée car aucun engin ne va ni à Bukavu ni à Goma », alerte Habamungu Bodson, coordinateur de l’ONG Solfap œuvrant dans le territoire de Kalehe.

La présence massive de conducteurs d’engins affecte l’environnement

Sans lieux d’aisance, sans douche, lieu de lessive et cuisson d’aliments, la présence humaine impacte négativement sur l’environnement qui entoure chez les français vers Nyabibwe. C’est précisément au niveau de Nyamishonga, Bigeni et Nyamasasa. Les arbres sont coupés. Des champs sont dévastés sans que les autorités locales n’en disent mot.

Certains autres aides-chauffeurs dévastent les champs des paisibles populations avoue un journaliste d’une radio locale.

L’observation est d’un conducteur d’un camion en provenance de Goma au Nord-Kivu bloqué à cet endroit. Il déplore cette situation et appelle le gouvernement à pouvoir intervenir rapidement car certains de leur cargaison constituée essentiellement des vivres pourront entrer en putréfaction.

« C’est un regret de voir que les vivres destinés aux déplacés de Kalungu dans le groupement de Buzi ne seront peut-être plus consommés faute de pourrissement », regrette un notable évoquant parmi les causes, la mauvaise conservation qui ressort de la durée de cet embourbement des camions et autres engins roulants.

Le tronçon Kambululu vers Lushebere réhabilité très récemment

Par contre, l’éboulement observé au niveau de Kambululu dans le village Lushebere trouve déjà une solution. Ce, après la construction d’un mur de soutènement. Ce dernier protège la route et ne cause plus de problème d’inaccessibilité.

  • Correspondant occasionnel

Benjamin WATCHDOG

Learn More →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *