Avec l’appui de WWF, Apab renforce les MUSO et améliore la vie des Batwa à Idjwi

Dans la chefferie Rubenga en territoire d’Idjwi, l’Association des peuples Autochtones Batwa, Apab, avec l’appui financier et technique de World Wide Fund for Nature, WWF, dans son programme Leading the change (LtC2-Diriger le changement), apporte un soutien précieux aux mutuelles de solidarité, contribuant ainsi au relèvement socioéconomique des peuples autochtones Batwa, plus singulièrement les femme.

Au nord d’Idjwi, 25 mutuelles bénéficient de l’accompagnement de World Wide Fund for Nature, tandis que 20 autres reçoivent le même soutien au sud. Grâce à ce programme, les membres des mutuelles ont pu acquérir des chèvres, des dindes, des poules et d’autres animaux d’élevage, générant ainsi des revenus et améliorant leur sécurité alimentaire.

Bahati Samunane, président de la MUSO dans le village Bushonga à Idjwi Nord, témoigne des progrès réalisés grâce à l’appui du WWF. « Nous avons désormais des chèvres, des dindes, des poules, etc. », déclare-t-il. « Cela nous permet de subvenir aux besoins de nos familles et de prendre en charge la scolarité de nos enfants. »

En effet, certaines familles ont pu, grâce aux activités des mutuelles, assurer la scolarité de leurs enfants. Bahati Samunane, par exemple, prend en charge la scolarité de deux enfants à l’Institut Bulege, l’un en 3ème des humanités et l’autre en 7ème éducation de base.

Il exprime sa gratitude à l’ONG World Wide Fund for Nature pour cet appui et souligne le potentiel de ces actions pour restaurer l’écosystème de la réserve de Nyamusisi. « Jadis, les Batwa tiraient des plantes médicinales de cette réserve », explique-t-il. « Avec le soutien du WWF, nous espérons pouvoir y retourner et contribuer à sa préservation. »

Outre l’élevage, les mutuelles de solidarité soutenues par le WWF mènent également des activités de pêche et d’agriculture. A Idjwi Sud, la mutuelle de Selemani Samunane a permis à ses membres de vendre des habits, des boissons, des beignets, du haricot et du poisson.

Josué Kinege, de la Muso des PA, indique qu’ils ont déjà quatre chèvres et un champ de manioc. « Nous sommes reconnaissants envers le World Wide Fund for Nature pour son soutien », déclare-t-il. « Ces activités nous permettent de nous autonomiser et d’améliorer nos conditions de vie. »

L’appui du WWF aux mutuelles de solidarité en chefferie Rubenga constitue un modèle exemplaire de développement communautaire. En renforçant les capacités des populations locales et en les encourageant à mener des activités génératrices de revenus, le WWF contribue à la fois à l’amélioration de leurs conditions de vie et à la préservation de l’environnement.

L’exemple des Batwa démontre que l’investissement dans les communautés locales peut avoir un impact positif durable. En leur donnant les moyens de se prendre en charge et de protéger leur environnement, le World Wide Fund for Nature contribue à la construction d’un avenir meilleur pour tous.

  • Eco-Kilo (+243896606137)

Benjamin WATCHDOG

Learn More →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *