Sud-Kivu : Certains militaires FARDC collaborent avec des bandits armés dans la plaine de la Ruzizi

Certains militaires FARDC seraient impliqués dans la collaboration avec des bandits armés à Kamanyola, en province du Sud-Kivu. Un soldat aurait prêté son fusil à un bandit nommé Shabadeux, qui l’a ensuite utilisé lors d’une opération le week-end dernier.

Le bandit a été capturé par des jeunes en patrouille et a avoué avoir reçu l’arme d’un soldat FARDC de Katogota.

L’arme n’a pas été retrouvée, ce qui laisse penser que le soldat et les bandits l’ont cachée. Cet incident met en lumière la circulation illégale d’armes légères et de petit calibre dans la région.

La collaboration entre certains soldats des FARDC et bandits armés est une grave violation du code de conduite militaire et constitue une menace pour la sécurité publique.

Par rapport au trafic d’armes, cet incident met en évidence la circulation illégale d’armes légères et de petit calibre dans la province du Sud-Kivu, ce qui contribue à l’insécurité et à la violence.

La nécessité d’une enquête approfondie est de mise afin de mener une enquête approfondie sur cet incident afin d’identifier les responsables et de prendre les mesures nécessaires pour mettre fin à ce type de collaboration.

Il est nécessaire de renforcer la discipline au sein des FARDC et de sanctionner sévèrement les soldats impliqués dans ce type de trafic d’armes.

« Les autorités doivent mener des opérations de désarmement et de démobilisation des groupes armés illégaux », propose RSM, un notable du coin ajoutant qu’il est important de sensibiliser la population aux dangers des armes à feu et de promouvoir la culture de la paix.

  • Ben Mug (+243896606137)

Benjamin WATCHDOG

Learn More →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *