Walungu : Des étudiants dénoncent une tentative de fraude électorale

Des étudiants du territoire de Walungu ont dénoncé une tentative de fraude électorale visant à attribuer le siège d’Aimé Boji Sangara à un autre candidat. Cette dénonciation est contenue dans une lettre d’indignation publiée le 3 janvier 2024.

Les étudiants ressortissants de Walungu expriment leur indignation face à des rumeurs qui circulent sur les réseaux sociaux. Selon ces rumeurs, certains hauts cadres de certains partis politiques voudraient user de leur influence pour manipuler les membres des bureaux de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) et imposer les noms de leurs proches au détriment de certains candidats élus massivement dans leurs circonscriptions électorales.

Le candidat Aimé Boji Sangara serait victime de ces magouilles infligées par certains hauts cadres du parti politique de l’Union pour la Nation Congolaise (UNC). Il a pourtant été élu massivement dans sa circonscription électorale.

Les étudiants, représentés par Elie Nyunva et Joël Ntondo, considèrent cette tentative de fraude comme une insulte à la population qui a porté son choix sur Aimé Boji Sangara. Ils appellent la Ceni à ne pas céder à ces pressions et à respecter le choix des électeurs.

La lettre d’indignation des étudiants du territoire de Walungu est un appel à la vigilance face aux risques de fraude électorale. Les étudiants appellent la Ceni à garantir la transparence et l’équité des élections.

  • Angel Nsim

Benjamin WATCHDOG

Learn More →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *