Bukavu : Un candidat député attire l’attention de plusieurs électeurs

Le vent d’un nouveau leadership veut souffler sur la ville de Bukavu en province du Sud-Kivu. Me Jean Charles Cubaka est parmi ceux qui incarnent l’alternative pour un nouveau souffle dans l’espace politique. Il est le numéro 347.

Par rapport au calendrier publié par la Commission Electorale Nationale Indépendante, la population de Bukavu fait face à des sollicitations de tout genre. Même des anciens élus qui reviennent solliciter la confiance des électeurs.

S’approchant de plus en plus des échéances électorales prévues en décembre 2023, des candidats des partis et regroupements politiques ainsi que les indépendants font des beaux yeux aux électeurs. 

Face à plusieurs candidats députés provinciaux, maitre Jean Charles Cubaka Ca Magulu gagne la confiance de la population de Bukavu. Cela est perceptible par le fait qu’il s’approche de plus en plus des gens dans certains coins de la ville de Bukavu.

En effet, Me Jean Charles Cubaka, Avocat, chrétien convaincu et acteur de développement est engagé au sein de l’ADACI,  »Association de Développement et d’appui Communautaire Intégral », une des anciennes organisations de développement de la ville de Bukavu dont il est d’ailleurs l’initiateur.

Dans un combat politique comprenant une ancienne génération des politiciens au passé peu élogieux, seuls les candidats sans passé douteux et toujours en communion avec leurs bases devraient attirer l’attention de l’électorat.

Des avenues Buholo au quartier Mosala en escalant au quartier Cimpunda à travers les avenues Elila en passant par Funu, Jean Charles attire la sympathie des différents habitants.

Il s’est également promené dans les quartiers Nyamugo, Panzi passant par essence, de Carrefour à Bugabo, Industriel et Kasali. Les habitants de ces entités l’ont reçu en futur défenseur des droits des plus démunis.

Ce fut également le cas du côté de Labotte, Brasserie et Kalengera. « La réflexion sur le changement de leadership politique représentatif devrait être orienté vers le choix des personnes incarnant les valeurs positives », a-t-il convaincu.

S’il est temps de changer le narratif sur le politique, c’est également le moment de changer les acteurs du passé sans bilan. Parmi ceux qui incarnent l’espoir de la nouvelle génération et la préférence des Bukaviens, le nom de Maitre Jean Charles Cubaka devrait y être inscrit grâce au soutien de tous et toutes, car dit-on, le Sud-Kivu mérite mieux.

Il est temps d’opérer un choix judicieux afin de ne plus regretter d’avoir confié la destinée de toute une province entre les mains d’acteurs insensibles aux besoins de leurs bases.

  • Ben Mugisho

Benjamin WATCHDOG

Learn More →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *