Uvira :  L’eau devient plus que rare dans la ville d’Uvira

La population accède difficilement à l’eau dans la ville d’Uvira. L’accès difficile à cette denrée rare pousse quelques habitants à se réveiller très tôt pour rechercher l’eau. Des risques d’être happé par des animaux aquatiques. Des filles et femmes s’exposent également au viol et violences sexuelles. Les acteurs sociaux lancent un cri d’alarme depuis la matinée de ce 22 aout 2023.

La carence en desserte en eau serait justifiée par l’absence de l’énergie électrique. L’absence du courant électrique ne permet pas aux pompes de la régie des eaux de fonctionner au niveau des points de captage d’eau.

Il semble que la Regideso utilise actuellement un générateur pour faire fonctionner ses pompes, à défaut d’être approvisionné régulièrement en électricité par la SNEL.

Quelques témoignages renseignent que ce groupe électrogène tombe en panne régulièrement ou manque parfois du carburant. Cette situation pousse aux population riveraine du lac à devoir recourir à une eau impropre trouvée dans des rivières ainsi que dans le lac Tanganyika. 

Des familles, y compris les enfants, doivent parfois veiller toute la nuit à l’attente de l’eau de robinet. De nombreuses familles vont faire la vaisselle dans les rivières. D’autres y font leur bain et parfois les couches des enfants y sont lavées. D’autres puisent cette même eau pour la boisson et la cuisson des aliments.

Quelques acteurs sociaux lancent une alerte. Ils préviennent des cas de maladies diarrhéiques et de choléra dans la ville d’Uvira partant de la réalité vécue actuellement.

  • Ben Mugisho

Benjamin WATCHDOG

Learn More →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *