Kadutu : Prince meurt après avoir sauvé un jeune garçon électrocuté vers Funu

Il s’appelle Prince non autrement identifié mais résident à Buholo 1er dans la commune de Kadutu. Il est décédé après avoir sauvé de justesse un jeune garçon électrocuté par l’énergie électrique alors qu’il tentait d’éteindre le feu dans un incendie survenu entre Buholo 1er et Funu deux avenues voisines situées près de la source du terrain de football de Funu.

Un court-circuit est à la base d’un incendie depuis 11 heures. L’incident est rapporté ce dimanche 13 aout dans la commune de Kadutu. Deux maisons prennent feu vers Buholo 1er cinq autres vers Funu A.

Celles situées vers Buholo 1er sont détruites par des jeunes en présence des voleurs qui veulent à tout prix retrancher frauduleusement des biens des familles victimes.

La démarche tend à freiner la propension des flammes vers d’autres maisons voisines. Aucun camion anti incendie n’est sur place alors que l’endroit est proche de la source d’eau de Funu. Pendant l’opération de démolition, deux personnes sont surpris par des fils électriques conduisant de l’électricité et tombent en syncope.

Un jeune est sauvé de justesse par ses pairs. Un verre de lait lui administré lui redonne de la force et reprend la vie. Par ailleurs, son sauveur nommé Prince est décédé après lui avoir conduit dans un hôpital proche situé dans le coin. « Il était toujours prêt à sauver des personnes en détresse », témoigne Christian Buhendwa son voisin de Buholo 1er.

Selon une opinion, les principales causes d’incendies dans la ville de Bukavu sont d’origine électrique. Selon un électricien, il s’agit quelques fois de l’échauffement des câbles dû à une surcharge.

« Dans d’autres circonstances, le court-circuit entraîne un arc électrique ou un défaut d’isolement conduisant à une circulation anormale du courant entre récepteurs et masse ou entre récepteur et terre », prévient Olivier Maheshe, un ingénieur électricien et ancien de l’ITFM Bukavu. Il appelle les gens à plus de prudence.

  • La Rédaction

Benjamin WATCHDOG

Learn More →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *