Bukavu : Pour être professionnels, il est bon de recouper ses sources

Les journalistes de la ville de Bukavu échangentsur les conséquences liées aux fausses informations communément appelées fake-news. C’était le vendredi 9 décembre 2022.

Au cœur de cette rencontre  Sammy Mufuni rappelle l’importance de la confrontation des sources pendant la collecte de l’information. Le PDG des établissements Congo Tschek insiste sur la notion de deux sons de cloche avant la diffusion de l’information ajoutant qu’il est toujours professionnel d’équilibrer ses nouvelles lors de la diffusion.

Cet interlocuteur s’en tient à l’article 8 du code d’éthique et de déontologie professionnelle. Celui-ci stipule qu’il faut identifier toutes ses sources d’information, les traiter avec un sens critique, les citer et protéger celles qui requièrent expressément la confidentialité, ainsi que citer ses confrères lorsqu’ils constituent pour lui des sources d’information.

A l’Institut Francais de Bukavu, des échanges fructueux sur le fakenews

Présente dans les assises, Pascaline Faida, chef de bureau de l’Internews Bukavu qui a fait savoir  que cette activité s’inscrit dans le cadre de la promotion d’un secteur des médias plus ouvert et plus dynamique qui contribue à  des institutions plus réactive et transparente en République Démocratique du Congo.

Clémence Denis, la directrice de l’Institut Français, hall de Bukavu insiste sur la crédibilité dans le métier du journalisme.

Après  la rencontre, les professionnels de médias sont satisfaits du déroulement de ces échanges. L’activité est organisée par l’Institut Français en partenariat avec l’Internews  et autres partenaires techniques et financiers.

  • Melchior Nyamugabo

Benjamin WATCHDOG

Learn More →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *