Kadutu : un éboulement endeuille certains habitants de Rukumbuka

Trois personnes tuées et quelques autres blessées c’est le bilan provisoire d’un éboulement qui a lieu sur avenue Rukumbuka dans la Commune de Kadutu.

L’incident malheureux survient au cours d’une pluie torrentielle. C’était pendant la nuit du dimanche 13 novembre 2022 aux environs de 23h. Un mur s’est écroulé sur une maison voisine. Après un message d’alerte lancé par l’honorable Homer Bulakali sur les réseaux sociaux, des sources sur place indiquent que le bilan provisoire est d’une femme et ses deux enfants qui seraient décédés sous les débris. Ils sont tirés dans les décombres et acheminés à la morgue de l’hôpital provincial général de référence de Bukavu.

La colline Kabwa Kasire surplombant le Lycée Mapatano

L’autre serait interné à l’hôpital Saint Vincent situé au quartier Kasali dans la commune de Kadutu.

« Un éboulement vient d’endeuiller encore une fois la ville de Bukavu, à Kadutu, sur la commune surplombant le Lycée Mapatano », annonce matinalement le député provincial Bulakali.

Lors de l’annonce de cette mauvaise nouvelle, une femme et ses deux enfants étaient encore sous les décombres annonçait Bulakali qui ajoutait qu’un autre était déjà accompagné à l’hôpital pour les soins.

« Gouverner c’est prévoir, pas être des millionnaire », murmurait le promoteur du centre hospitalier Berna, le député Homer Bulakali.

Parmi les maisons endommagées, figurent celles-ci située sur avenue Rukumbuka

C’est aux environs de 19h moins qu’il a commencé à pleuvoir abondamment ce dimanche 13 novembre 2022. Hypocrate Marume, acteur de la société civile dénonce une fois de plus la complicité des différents services étatiques qui seraient à l’origine de ces dégâts. C’est entre autres l’urbanisme et habitat ainsi que celui du cadastre qui octroient des titres parcellaires et l’autorisation de bâtir à des sites impropres à la construction.

Un cas similaire s’est produit la fois passée vers la colline surplombant le Lycée Wima. Sur le même site, des maisons ont été incendiées. Malheureusement des constructions y ont repris sans gêne.

  • Angel Nsimire

Benjamin WATCHDOG

Learn More →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *