Bukavu : Insécurité grandissante à Bagira, un cri d’alarme des habitants

Les quartiers Cikera, Mulambula et Cikonyi, situés dans la commune de Bagira, vivent au rythme d’une insécurité croissante. Chaque nuit, des familles sont victimes d’attaques, de vols et d’autres actes de banditisme qui sèment la terreur et le désespoir au sein de la population.

Le mois de mai a été particulièrement marqué par une recrudescence de la violence. Des cas de justice populaire ont été recensés au quartier Cikonyi, tandis qu’à CIKERA, une jeune fille nommée Yvette a été sauvagement agressée et dépouillée de ses biens. A Mulambula, les habitants vivent dans la crainte permanente, confrontés quotidiennement aux exactions des malfrats.

La situation est d’autant plus alarmante que des corps sans vie, dont celui d’un policier militaire, ont été retrouvés dans la zone. Malgré l’arrestation de certains présumés auteurs de ces crimes, la population s’indigne de leur libération rapide, les laissant libres de continuer leurs méfaits.

Face à ce tableau sombre, les habitants de Bagira se sentent abandonnés et impuissants. Ils lancent un appel urgent aux autorités tant sécuritaires qu’administratives pour qu’ils prennent des mesures concrètes afin de sécuriser leur commune et mettre fin à ce climat de terreur.

Les habitants réclament notamment :

  • Une enquête approfondie pour identifier les auteurs des crimes et les traduire en justice.
  • Des sanctions exemplaires à l’encontre des coupables pour dissuader d’autres individus de se livrer à de tels actes.
  • Un renforcement de la présence policière dans les quartiers touchés par l’insécurité.
  • La fermeture des maisons de vente de drogue qui contribuent à la dégradation du climat social.

Une collaboration accrue entre la population et les autorités

Parallèlement aux actions des autorités, les habitants sont également appelés à intensifier leur collaboration avec les services de sécurité et les autorités en dénonçant tout mouvement suspect. Ensemble, par une mobilisation collective, il est possible de rétablir l’ordre et la sécurité dans la commune de Bagira.

Un message fort à l’attention des autorités urbaines et provinciales

Julien Namegabe, citoyen engagé, lance un appel pressant à l’autorité urbaine et provinciale pour qu’elle accorde une attention particulière à la situation de Bagira. La population mérite de vivre dans un environnement sûr et paisible, et il est du devoir des autorités de tout mettre en œuvre pour y parvenir.

La sécurité est un droit fondamental pour tous les citoyens. L’insécurité qui gangrène les quartiers de Bagira ne peut plus être tolérée. Il est temps d’agir, main dans la main, pour restaurer la paix et le bien-être dans cette commune.

  • Ben Mugisho

Benjamin WATCHDOG

Learn More →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *