Kabobo-Luama : Renforcer le dialogue entre la Réserve de Faune et les communautés locales

Un nouveau chapitre s’ouvre dans la collaboration entre la Réserve de Faune de Kabobo (RFK) et les communautés locales qui partagent son territoire. Des boîtes à suggestions et des points focaux ont été installés dans huit villages de la zone de conservation à usage multiple de la RFK, marquant le début d’un dialogue permanent et d’une gestion participative renforcée.

Des canaux de communication pour une collaboration inclusive

Cette initiative, menée dans le cadre du Mécanisme de Gestion des Plaintes et des Feedbacks (MGPF) de l’Institut Congolais pour la Conservation de la Nature (ICCN), vise à donner la parole aux communautés Batwa et Bantou qui vivent côte à côte dans la réserve. Les boîtes à suggestions, portant l’inscription « Sanduku cha malalamiko. RF Kabobo » en swahili, permettront aux habitants de déposer des messages non urgents, des remerciements, des suggestions et des recommandations concernant le travail de la RFK.

Des points focaux pour une communication accessible à tous

Pour garantir une communication inclusive et permanente, un homme et une femme ont été choisis comme points focaux dans chaque village. Ces volontaires, sélectionnés par les communautés elles-mêmes, faciliteront la participation de tous, notamment ceux qui ne savent ni lire ni écrire ou qui n’ont pas de téléphone. Ils seront formés par la RFK pour relayer efficacement les préoccupations de leurs communautés.

Vers une gestion participative de la Réserve de Faune de Kabobo

L’installation de ces canaux de communication s’inscrit dans une démarche plus large visant à renforcer la gestion participative de la RFK. La Wildlife Conservation Society (WCS), co-gestionnaire de la réserve, travailles-en étroite collaboration avec les communautés pour identifier leurs besoins et développer des solutions durables.

D’autres canaux de communication en cours d’étude

La RFK explore également d’autres canaux de communication identifiés par les communautés, tels que des appels téléphoniques gratuits. L’objectif est d’étendre le MGPF à tous les 70 villages situés dans la zone de conservation, tant sur l’axe routier que sur l’axe lacustre.

Un dialogue permanent pour une réserve plus inclusive et durable

En renforçant le dialogue avec les communautés locales, la RFK s’engage à créer un environnement plus inclusif et durable pour la conservation de la biodiversité et le bien-être des populations. Cette initiative s’inscrit dans la vision globale de l’ICCN de promouvoir une gestion participative des aires protégées en République Démocratique du Congo.

  • Eco-Kilo

Benjamin WATCHDOG

Learn More →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *