Kabare : Le Parc National de Kahuzi-Biega totalise 52 ans ce mercredi

Le Parc National de Kahuzi-Biega a été créé le 30 novembre 1970. C’est par l’ordonnance-loi n°70-316 du 30 novembre 1970. Il totalise en cette date du 30 novembre, 52 ans d’existence. Cette aire protégée traverse plusieurs défis.

Au départ, il avait une superficie de 60.000 hectares. Ses limites sont actuellement définies et fixées par l’ordonnance-loi n°75-238 du 22 juillet 1975. De 1970 à 1980, le parc change son statut de la réserve zoologique et forestière en parc national.

52 ans du PNKB, les gorilles réclament protection

Le PNKB traverse plusieurs moments forts liés à l’insécurité, le braconnage, l’exploitation des minerais ainsi que la violation de ses limites par des riverains envahisseurs.

Cinquante-deux ans après, cette aire protégée située dans l’Est de la RDC et dont la principale espèce rare est le gorille, demeure un site menacé par des actions anthropiques.

Certains riverains envisagent de prélever des taxes illégales pour octroyer des lopins de terre dans le parc en violation des lois en vigueur sur la Conservation de la Nature et les limites du PNKB.

Lundi passé, 4 personnes meurent dans le parc. Les victimes sont écrasées par un gros arbre. C’était lorsqu’un bucheron et présumé braconnier abattait un arbre dans le Parc National de Kahuzi-Biega.

L’objectif était de réaliser ses activités de carbonisation. Au regard de cette situation, la Direction du Parc National de Kahuzi Biega met en garde toute personne qui sabote les efforts de rétablissement de l’autorité de l’Etat et de la paix, de la cohésion sociale et l’harmonie entre le parc et les populations riveraines.

Plus d’un demi-siècle après sa création, Déo Kujirakwinja appelle tous les occupants illégaux du Pnkb à cesser cette pratique. Le directeur chef de site du patrimoine mondial de l’Unesco les recommande à pouvoir se désolidariser d’avec les groupes armés en ces temps d’instabilité.

  • Egide Kitumaini

Benjamin WATCHDOG

Learn More →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *